Vie de famille

A toi qui me dit comment éduquer mon enfant

C’est une maman triste et en colère qui écrit aujourd’hui. Tout est parti d’un soucis à la crèche. D’une semaine, où je sentais mon Petit Prince nerveux le soir lorsque je le récupérais. J’ai appris par la suite qu’une famille de la crèche « avait des crispations » vis-à-vis de mon fils. Bref, une sombre histoire de morsures entre enfants. C’est ironique bien sûr car toute personne ayant un enfant en collectivité ou travaillant en collectivité, sait très bien que les enfants se testent et se cherchent, réagissent pour se défendre (ce qui est le cas ici pour Petit Prince qui a réagi parce qu’on lui avait fait mal). J’ai appris que la famille en question aimerait refaire l’éducation de mon fils et celle de ses parents tant qu’à faire (oui, nous sommes au bord du divorce et mon mari est alcoolique, ah ah). Bref, cela a pris des proportions insoupçonnées et disproportionnées : cette famille a donc été exclus de la crèche par la direction sans confrontation avec nous (heureusement !), car on nous a répété que notre fils n’avait rien fait de travers et que tout allait bien.

Cependant, pour nous, cette histoire s’est terminée en entretien chez la directrice de la crèche, afin de faire un point et surtout de protéger notre fils. Cet entretien était censé nous rassurer et mettre en avant le soutien total de la crèche à notre égard face au comportement disproportionné de cette famille. Cela a été fait. Néanmoins s’en est suivi une magnifique demi-heure de « vous devriez aider Petit Prince en faisant comme-ci », « vous devriez souffler et être moins anxieuse », « bon si vous avez un pédiatre qui suit bien votre fils ». Bla bla bla. La directrice a réussi à insinuer dans mon esprit que 1. J’étais une maman anxieuse, 2. Que mon fils avait potentiellement un retard de langage (un peu tôt pour juger sur un enfant de moins de deux ans, non ?). En effet, elle justifie le fait que mon enfant morde pour se défendre quant il est provoqué car il ne sait pas encore le formuler avec des mots. Il sait bien dire des mots, se faire comprendre, mais c’est évident que ce n’est pas encore un moulin à paroles. Au final, cette personne s’est débrouillée pour sous-entendre des problèmes – alors que ce n’était pas l’objectif de l’entretien, et a dépassé son rôle de personne neutre. Je précise qu’elle n’a pas d’enfant. Mais, voilà le mal est fait. Je suis touchée, et maintenant inquiète.

C’est tellement facile de juger chaque parent. Comme cette fois à la piscine, où mon fils s’est cogné et où la maman à côté a sorti un magnifique « oh le pauvre ! ». Du genre, vous ne savez pas gérer correctement votre fils. Mais ce jugement, on le trouve aussi dans nos familles : « tu ne devrais pas faire comme si, et faire cela… », dans certaines publicités sans doute et probablement sur la blogosphère aussi.

childrens-books-1246675_960_720

Sauf que toi qui te permet d’émettre un jugement, de me prodiguer des conseils d’éducation et qui cherche à trouver le moindre problème, qui que tu sois, laisse moi te dire que :

  • Tu ne connais pas le caractère de mon enfant aussi bien que moi
  • Tu n’as sans doute pas les mêmes valeurs que moi, et chacun compose avec sa propre histoire, ses propres qualités & défauts
  • Un évènement me parait être la conséquence d’une multitude de faits, et tout est loin d’être noir ou blanc surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant
  • Il y a autant de vérités possibles que d’enfants et de parents
  • Je ne t’ai pas demandé de conseils, donc merci de rester à ta place de personne extérieure et neutre

Je fais de mon mieux en tant que maman. Je peux te dire aujourd’hui que mon fils est un enfant heureux, épanoui, câlin et que notre famille est réellement heureuse (oui, c’est vrai !), mais que nous avons passé une semaine stressante la semaine dernière juste pour un jugement, « un montage » de tête… qui au final n’a pas beaucoup de valeur et n’a pas apporté grand chose. Comment peut-on juger à ce point des parents, et surtout un enfant ? Se permettre de sous-entendre des choses sans tout savoir que ce soit cette famille ou notre directrice ? Et si on apprenait justement à vraiment souffler et arrêter de faire une compétition de donneurs de leçons, de voir des problèmes partout. Au final, qui trinque dans cette affaire ? Certes moi, qui m’inquiète pour mon fils, mais avant tout mon fils qui sent sa maman naïve et sensible, déstabilisée. Sauf que je serai à chaque fois un peu plus armée avec le temps pour ne plus être aussi touchée. En ce moment, j’essaye donc de ne pas répercuter sur mon fils ce que je ressens, encore moins lui mettre la pression pour parler plus. Ce serait ridicule, car on sait bien que chacun avance à son rythme pour la marche ou le langage; et cela ferait « gagner » quelque part ces gens qui cherchent à me dire comment éduquer mon enfant !

Alors à toutes les mamans qui ont des doutes et qui se font déstabiliser par des personnes extérieures qui ne connaissent rien de votre vie et qui ne connaissent pas aussi bien vos enfants que vous : faites-vous confiance et ne vous laissez pas faire ! Il y a un lien unique entre un enfant et ses parents; et ce n’est pas une personne extérieure, qui ne l’a jamais rassuré pour l’endormir, massé son ventre pendant des coliques ou encore nettoyé son vomi, … qui peut se permettre de dire ce qu’il y a de mieux pour votre enfant. D’ailleurs, si je pouvais appliquer ce dernier paragraphe dès que possible pour moi…:) 

Publicités

11 réflexions au sujet de « A toi qui me dit comment éduquer mon enfant »

  1. Comme tu le dis très justement, avec le temps on apprend. A faire confiance à notre enfant, à lâcher prise et surtout à ne pas écouter ces donneurs de leçons.
    Quant à la famille de tcharbés je n’avais pas compris qu’elle allait être exclue de la crèche. Tant mieux pour tout le monde ! Et je plains les instits qui vont se coltiner ces parents… Mais chacun ses problèmes 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Dit donc effectivement les proportions sont assez dingue quand même!
    Les morsures sont assez courante chez les tout petits et même quand le langage est présent ça peut quand même arriver.
    Je pense que la directrice de la crèche manque de tact, vraiment.
    Perso dans les 2 crèches ou a été ma fille, ils n’ont jamais dit quel enfant avait tapé ou mordu. Et en même temps, on s’en fiche. Ma fille s’est fait mordre, mais elle a aussi très certainement mordu. Mais il est vrai que tout le monde n’a pas ce recul nécessaire.
    Ai confiance en toi. Tu fais ce que tu pense être le mieux pour ton fils et c’est bien ça le principal.
    Ce que je garde toujours en tête, c’est que quand les gens font une réflexion, en vérité, ce n’est pas de toi dont ils parlent, mais d’eux.
    Ton fils, va bien et grandit bien, c’est le principal. Courage 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 C’est très réconfortant ce que tu écris ! Quant à la crèche, ils n’ont pas donné le nom de mon fils. C’est parti de suppositions… et comme l’enfant parle déjà, il aurait soit disant dit des choses à ses parents ! Bref. C’est juste dommage car comme tu le dis, c’est tout à fait normal. Mon fils rentre aussi parfois avec des morsures et des griffures. Bien sûr ça me fait de la peine, mais c’est comme cela en communauté, et je ne vais pas me mettre à faire une chasse aux sorcières… Ce ne sont que des enfants.

      J'aime

  3. Ca devait quand même pas être net pour qu’ils soient exclus d’une crèche dis donc! ils devaient avoir bien des choses à se reprocher. Bref, comme tu dis on ne peut absolument pas en juger…autant je suis bien d’accord avec toi sur le fond, tu es la plus à même de juger ton enfant, son état, sa situation car tu en as la version la plus globale (à défaut de la plus objective!). En revanche, justement à cause de ça, ça m’attriste de voir que tu t’es laissée miner par les propos de cette directrice, d’autant plus qu’ils n’étaient pas des reproches directs – ça semble sous entendre que tu te dévalorises bien que tu saches que les jugements extérieurs ne sont pas les plus pertinents…Alors, ne te laisses pas trop atteindre – s’il y avait réellement un problème tu le sentirais et vu comme tu écris, tu aurais agi déjà. Ne te mets pas trop la pression, surtout – et essayes de vite oublier cette histoire!

    Aimé par 1 personne

  4. Et ben, quel affaire !!! Des fois, je ne comprends pas certains parents … ma nounou me racontait qu’à l’école des ses enfants, des parents ont porté plaintes auprès d’un enfant qui a mis un jouet en plastique dans l’oeil de leur fils lors d’un échange un peu musclé (genre la situation banale en primaire) 😧
    Quel parent peut se targuer que son enfant n’ai jamais mordu/tapé …?😥

    J'aime

    1. Ah oui, en effet, c’est allé loin ! Dans notre histoire, ce qui est effarant, c’est que l’enfant en question pousse beaucoup, griffe et tire les cheveux, lui aussi. Je trouve du coup que leur réaction est encore moins appropriée. De toute manière, nos petits passent toutes par cette phase. En ce moment, dès qu’un parent arrive le soir, ils se « battent » tous pour regarder au niveau de la porte, et forcément, ça pousse et ça pleure ! Mais c’est bien légitime comme réaction. Ils sont pressés de retrouver maman & papa.

      Aimé par 1 personne

  5. Pour qu’ils soient exclus de la crèche sans confrontation, je pense que la famille en question ne devait pas en être à son coup d’essai. Donc ça, tu zappes, il y a des cinglés partout !

    Quand à la directrice, cela ne devait pas partir d’un mauvais sentiment, mais elle a clairement manqué de tact… Effectivement, un enfant de moins de 2 ans qui ne parle pas ou peu n’a rien d’alarmant, mais cela peut effectivement amener quelques petits soucis de comportement dus à la frustration de ne pouvoir se faire comprendre…

    Mais pour l’instant, il n’y a rien d’anormal ! Ma fille faisait des colères énormes car elle n’arrivait pas à se faire comprendre, elle est arrivée en PS de maternelle, on ne comprenait encore que la moitié de ce qu’elle disait ! Et pourtant aujourd’hui, on reste vigilant sur l’éventuelle nécessité de lui faire sauter une classe !

    Donc, keep cool, tu as raison ! Vous allez vous blinder petit à petit face aux jugements, conseils plus ou moins hâtifs, face aux maladresses des uns et des autres !

    Ton fils va bien, tout va bien…

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  6. Mais quelle histoire… Tess mord aussi mais la pédiatre est loin de nous dire que c’est à cause d’un retard de langage. C’est plutôt un trop plein d’amour souvent et parfois d’émotion plus ou moins négatives! J’ai encore un bleu sur le bras d’ailleurs! Et clairement, même si je suis désemparée et qu’on fait notre possible pour que ça passe (sans que ça fonctionne), je n’ai pas l’impression qu’on doive refaire l’éducation de Tess ou la notre…
    Ton fils grandit très bien, j’en suis sûre… Quant aux conseils, il viennent souvent avec de bonnes intentions… Je les écoute mais ne les mets pas forcément en pratique. Et oui, il y a souvent des maladresses. Moi-même, je suis certaine d’en faire alors que c’est bien quelque chose qui m’agace!
    Je crois qu’au final, dans la maternité, on a pas trop de choix que de ce blinder contre tous ces jugements.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s