Bébé·Vie de famille

Les premiers pas, éloge à la motricité libre

C’est une maman très fière qui écrit aujourd’hui : Petit Prince marche et même très bien ! Au point où Monsieur essaye déjà de courir avec ses petites jambes 🙂 Bon, soyons honnête, cela fait maintenant quelques semaines qu’il a fait ses premiers pas, mais je préférais avoir un peu de recul pour écrire cet article sur cette grande étape ! Depuis que Petit Prince est né, nous ne sommes pas dans l’optique de le « stimuler ». On le laisse avancer à son rythme et appliquons indirectement ce concept relativement en vogue de motricité libre. Voici le journal de bord de ses progrès et nos impressions :

A 11 mois : debout !

Pour être honnête, on ne s’attendait pas à ce que notre Petit Prince crapahute aussi tôt. Avec sa plagiocéphalie, son torticolis et le port de son orthèse, il a mis du temps à se mettre assis seul. Je ne sais pas si cela a vraiment joué, et d’ailleurs je commençais à m’inquiéter (nous sommes toutes pareilles !), mais finalement Petit Prince a enchainé les étapes très vite.

Il s’est assis seul vers 10 mois, puis s’est mis debout à 11 mois pour commencer à marcher à l’aide des meubles une semaine après. Et, nous avons eu quelques « bobos » pendant environ deux semaines ! Petit Prince n’arrivait pas à retomber sur ses petites fesses, et ne savait pas comment faire pour passer de la position verticale à horizontale. Ce qui est étonnant dans sa situation, c’est qu’il a commencé à se mettre debout et à marcher entre les meubles avant de faire du « vrai quatre pattes ». Avant il se déplaçait en mode « canard boiteux ». Il utilisait son bras et sa jambe opposés pour se trainer sur le sol. Et j’avoue, c’était plutôt efficace. Deux semaines après avoir su se mettre debout seul, il a réussi à faire du « vrai quatre pattes ». C’est au même moment qu’il a réussi à gérer le passage de l’état debout à assis. Du jour au lendemain. Efficace. Nous avons découvert par la même occasion ses talents de danseur. Avec un papa passionné de musique, je peux vous dire qu’on s’amuse comme des petits fous à la maison. De la scène indépendante, au rock ou encore à la musique classique : il aime tout !

A 12 mois : on prend des risques

Ce mois-ci a été un mois tranquille, très dans l’observation, mais aussi avec beaucoup de nouvelles petites dents dans sa petite bouche. Petit Prince commence à lâcher ses mains. C’est trop mignon : il teste son équilibre. Les premiers bobos sont un mauvais souvenir, et nous sommes beaucoup plus sereins quant à le laisser s’exercer tout seul sans avoir peur toutes les cinq minutes qu’il se cogne en tombant. Il gère maintenant parfaitement le fait de retomber sur ses fesses.

La grande nouveauté aussi pendant ce mois, est le fait qu’il arrive à se lever et à rester ensuite en équilibre. Il est tout fier de lui et s’applaudit. C’est que mon Petit Prince aime avoir des spectateurs. Quel farceur ! Le jour où il a su maitriser cela, je rentrais tard du travail, et je me souviendrai toujours comme il a foncé vers moi comme une fusée à quatre pattes quand je suis rentrée, juste pour me montrer ses exploits ! J’ai été impressionnée certes de cette évolution physique, mais surtout de cette maturité intellectuelle que je n’attendais pas.

A 13 mois : on piétine, puis on marche et on essaye de courir !

Et oui, Petit Prince a finalement marché à 13 mois et quelques. J’ai eu de la chance de voir ses tous premiers petits pas timides à la maison, mais les « vrais grand pas » ont été pour la crèche. Mon mari venait le récupérer et quant il a vu son papa, il a bien marché sur plusieurs mètres… Sauf que son papa n’a rien vu, car il préparait la poussette !!! Dommage, mais bon, nous n’en sommes pas frustrés pour autant. Il s’est passé qu’une semaine entre ses premiers petits pas et la vraie marche. Il a fallu une semaine de plus pour que Petit Prince marche vite, très vite. Dès qu’il a su marché, le quatre pattes a disparu (et j’avoue que mon poignet et mon dos le remercient). Bref, c’est absolument génial !

Je ne trouve pas cette période plus dure à gérer que le quatre pattes, car l’appartement est sécurisé. Bon, Monsieur trouve bien à faire quelques bêtises quant on a le dos tourné comme essayer de nettoyer les toilettes avec une brosse ou jeter sa tétine dans les toilettes. Un de ses jeux favoris est de lancer aussi ses jouets de bain dans la baignoire. C’est évident qu’en ce moment, il ne s’intéresse plus « aux jeux classiques » : il veut juste marcher, découvrir, regarder… mais aussi danser. Son déhanché s’améliore ! Il aime aussi jouer à cache-cache et c’est vraiment mignon. De jour en jour, il marche de plus en plus vite et essaye presque de courir. Etonnant !

petit-prince-chaussures

Respecter son rythme ou la motricité libre

Ce que je retiens dans cette grande étape est le fait que nous l’avons jamais vraiment poussé à marcher. On l’a encouragé lorsqu’il était demandeur en lui donnant la main, on l’a consolé aussi lors des premières chutes pour éviter qu’il se braque, et indirectement on l’a stimulé en le faisant danser (mais surtout parce qu’il aime cela, on n’a pas cherché à lui apprendre à danser). J’ai adoré cette étape, et je sens que Petit Prince est bien dans ses baskets.

Le plus beau compliment est venue d’une de ses auxiliaires de crèche me disant que cela se voyait que nous n’étions pas des parents « derrière leur enfant », que nous respectons son rythme et la fameuse notion de « motricité libre ». En effet, Petit Prince gère bien son corps, car il a tout fait à son rythme. Il ne tombe presque jamais et en cas de chutes, elles sont gérées. Et je reste surprise de la vitesse à laquelle il peut déjà marcher à son âge. Cela m’a beaucoup touché que l’on me fasse cette remarque, car c’est exactement en phase avec l’éducation que je donne à Petit Prince. En plus, je n’ai pas spécialement l’impression que mon fils a marché « tard ».

En tout cas, cela me conforte dans mes choix d’éducation. C’est important de laisser son enfant prendre son temps, et surtout d’avoir confiance en lui, en ses capacités pour découvrir ses propres talents 🙂

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les premiers pas, éloge à la motricité libre »

  1. Quelle grande étape la marche, c’est un moment tellement émouvant pour tous. Bébé qui est fier de ses progrès et papa et maman qui sont admiratifs de leur petit qui devient grand. Notre petit chou a marché à la fin de ses 12 mois et à 13 mois maintenant il marche vite aussi et commence à essayer de courir. On est aussi adepte de la motricité libre, je trouve important de les laisser aller à leur rythme. Entre ses premiers pas (5-6 pas) et la vraie marche, il s’est écoulé 2-3 semaines. Il a beaucoup fait de quatre pattes et longer les meubles avant de se lancer. C’est un bébé prudent et je pense que la motricité libre leur permet d’avoir une assez bonne connaissance de leur environnement. Ici aussi bébé adore jouer à cache cache, jeter les jouets du bain dans la baignoire et il nous fait trop craquer aussi lorsqu’il danse.
    J’adore cette période, on est complètement gaga de bébé et de tous ses progrès, il nous surprend de jour en jour. C’est tellement de bonheur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s