My job !

Voyage, voyage…

 

Demain je pars en déplacement… Etre maman, travailler, mais aussi voyager ! Cela vous parle ? Et oui, je fais partie de ces super mamans qui en plus de gérer leur vie de famille, doivent aussi gérer une vie professionnelle trépidante avec tous les sentiments contradictoires qui vont avec. Travaillant dans un groupe international, je dois voyager par nécessité. Ces voyages sont inhérents à mon poste. Je peux certes les limiter, mais pour faire avancer quelques gros projets, la meilleure solution c’est de prendre l’avion !

Voyager : un sentiment de culpabilité assez fort 

Voyager, c’est bien, mais ça veut dire être loin de son tout petit et de son mari quelques jours. Et c’est dur ! Mon dernier voyage a été difficile moralement. Je suis partie alors que Petit Prince était en train de commencer une otite… Alors oui, forcément, on se sent coupable de ne pas être là et de partir. Faire le choix de faire carrière ET de voyager, c’est un peu égoïste, non ? Surtout quant on a un bébé. Je le reconnais : je me sens un peu mère indigne sur ce coup là, et pour être honnête, je pense que j’aurai vu une maman dans ce cas là il y a quelques années, avant la maternité, je n’aurai pu m’empêcher de la juger. Déjà que je ne vois pas beaucoup mon fils la semaine, alors si je ne le vois pas encore certains soirs… On verra comment sera mon moral demain matin…

Je crois que j’ai un peu honte d’être cette maman là au final. J’aurai voulu que les rôles soient inversés dans notre famille, car mon mari a un job beaucoup plus cool et sans voyage (mais aussi avec moins de responsabilités, cela va de soi). Il n’y a qu’à voir sur la feuille d’émargement de la crèche : il y a un peu plus de signatures du papa généralement. Bref, je n’assume pas totalement au fond de moi le fait de devoir voyager même si c’est « chouette sur le papier ».

Voyager : et si c’était LA solution pour faire une coupure ?

J’avoue que c’est dur de partir, mais cela me permet de penser un petit peu à moi même si c’est dans le cadre professionnel : découvrir de nombreux pays, rencontrer de nouvelles personnes… Cela fait du bien de sortir de son petit appartement parisien et de son quotidien métro-boulot-bébé-dodo. C’est aussi une certaine fierté personnelle que de voyager. Dans mon groupe, on voyage lorsqu’on commence à avoir de réelles responsabilités. Mais bon, je le reconnais même à des milliers de kilomètres, Petit Prince me manque. Beaucoup. Plus que tout. Je me demande comment gèrent les autres femmes dans mon cas. C’est facile de dire que cela permet de se retrouver dans sa vie en tant que femme, de penser à sa carrière… mais au final, ce n’est pas si évident que cela. Comment cette situation peut-elle être bien pour ma vie de famille ? Heureusement que mes voyages se limitent à quelques jours par mois.

IMG_0968

Clairement, j’aurai parfois préféré être un homme. Les choses paraissent plus faciles pour eux. Ils connaissent beaucoup moins ce sentiment de culpabilité. Pourquoi en tant que maman, on se casse la tête et on se pose de milliards de question du genre : Est-ce que je suis une bonne maman ? Est-ce que cela ne va pas le traumatiser si je suis parfois absente ? Bref, avec la culpabilité, la crainte et toutes les angoisses que je peux avoir (et si mon avion avait un problème ? et si le papa n’y arrivait pas seul), ce n’est pas facile d’apprécier la situation correctement.

Voyager : pour ma famille ?

Pourquoi j’accepte de prendre l’avion et d’aller dans des pays étrangers si cela me fait mal au coeur ? Déjà cela donne une dimension intéressante dans mon poste actuel : je ne m’ennuie pas et je peux travailler sur des sujets divers et variés. On pourrait se dire ensuite que c’est pour ma carrière et afin d’avoir encore plus de responsabilités. Alors, oui, c’est bien pour la suite de ma carrière, mais c’est surtout un investissement sur l’avenir : j’espère que cette stratégie me permettra d’accéder à un poste en province ou à l’étranger sur un site (je travaille au siège de mon entreprise actuellement), ce qui signifie un poste sans voyage (ou vraiment à la marge) et avec plus d’autonomie en devenant mon « propre chef ». Cela veut dire aussi une promotion et un meilleur salaire. On ne va pas se leurrer : si je veux offrir un bon avenir à Petit Prince notamment lui cuisiner de bons petits plats avec des aliments de qualité (les produits frais, ce n’est pas ce qu’il y a de plus cheap !), lui proposer de faire du sport, l’emmener en vacances, lui payer des études (oui, je vois loin, trop loin ?), il faut bien que l’argent rentre. Comme mon mari n’est pas très carriériste, je me sens obligée de réussir (mais cela, c’est un autre sujet dont je vous parlerai peut-être un jour).

Pour conclure, force est de constater que je dois passer par cette étape là au détriment un « petit peu » de ma vie de famille, dans l’optique justement d’apporter des choses encore meilleures à ma vie de famille dans quelques années.  C’est compliqué, n’est-ce pas ? Heureusement que mes voyages sont essentiellement en Europe et ne dépassent pas deux, trois jours… Et vous, que feriez-vous à ma place ?

Publicités

8 réflexions au sujet de « Voyage, voyage… »

  1. Non mais faites un groupe avec louna des mamans qui s’auto flagellent!!! Tu es une super maman et comme tu dis : tu fais des sacrifices maintenant -> pour ton fils.
    Même dans ta vision de ton travail tu as un objectif fort pour ton fils et ta famille. Comment peux tu penser que tu es une mauvaise maman alors que tout ce que tu fais à une finalité pour ta famille?

    Après je te comprends. Ça doit être très difficile de laisser petit prince. Je n’en suis d’ailleurs toujours pas capable avec petit habitant. Mais ne culpabilise pas. Tu es une Wonder maman qui déchire!

    Et je pense que rien que le fait de t’interroger sur ces questions le prouve.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 🙂 Ceci dit je ne peux pas m’empêcher d’avoir un pincement au coeur. Et c’est encore plus dure quant on ne travaille en plus qu’avec des hommes. Pour eux, c’est normal de partir. J’espère en tout cas que ça payera 🙂

      J'aime

  2. Je pense que tant que tu y trouves ton compte et ton mari aussi, c’est que tout roule. Le jour où ça te pèsera , tu diras stop. Après, je comprends que la masculinité du milieu te pèse aussi… mais ça peut être un avantage, non ?!
    PS j’ai mis du temps à comprendre que madame Zou et Etoile ne faisaient qu’une 🙂

    J'aime

    1. Tu as raison, cela peut être un avantage 🙂 mais parfois je me sens si « douce », « féminine » dans ce monde d’hommes ! Après étrangement je trouve les hommes plus faciles et plus conciliants par rapport à la vie de famille. Mon ancien chef qui était une femme avec trois enfants, était bizarrement beaucoup plus dure !

      J'aime

  3. Je suis d’accord avec Melimelanie : cessez l’autoflagellation !
    Par contre, je comprends que c’est difficile de laisser ton petit garçon. Je t’admire de mener ta carrière et ta vie de famille avec autant de brio ! Effectivement cela t’oblige à faire des sacrifices, mais c’est pour l’avenir de ta famille et de ton fils que tu le fais.
    Si cette situation te convient ainsi qu’à ton époux, c’est le plus important.

    J'aime

  4. Je ne sais pas si je la mène avec brio 😉 c’est parfois dure et cela provoque de la frustration dans les deux sens : manque de temps avec ma famille mais en même temps frustration de ne pas « réussir » à tout faire au travail. J’ai de la chance d’aimer mon travail ! Dans tous les cas, difficile de mener sa barque. On verra bien dans les mois qui viennent comment les choses évoluent.

    J'aime

  5. Je découvre ton blog via des blogs amis en commun et je dois m’excuser parce que sans le savoir je t’ai piqué ton thème 😦 je vais rectifier ça au plus vite.
    Sinon pour revenir aux voyages, nous en avions un peu parler sur SNT et je suis contente de voir que tu t’en sors plutôt bien. Je pense que c’est un peu normal d’avoir des doutes par rapport à ce choix mais tu as la chance d’avoir un mari qui assure derrière alors profites en ! En plus tu ne pars pas longtemps alors ton bébé ne risque pas de t’en vouloir pour ça 😉

    J'aime

    1. Pas de soucis 😉 Merci pour ton commentaire. Oui, tu as raison. C’est une chance énorme de pouvoir compter sur mon mari ! Par contre, j’appréhende quand même la situation d’un « grand voyage » qui peut très bien arriver. Alors sur le papier, c’est top et j’adore voyager, mais je pense que ce sera difficile le jour où cela arrivera !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s