Vie de famille

Six mois que je suis maman ! Oui, déjà !

Quand j’étais enceinte, on m’a souvent dit : « Repose-toi, profite de tes dernières grasses matinées ! Tu verras, tes nuits seront courtes et tu seras toujours fatiguée. » Je me souviens cependant d’une collègue qui me disait : « N’écoute pas forcément tout ce qu’on dit, car un enfant, c’est avant tout beaucoup de bonheur. »

En six mois, je commence à avoir un peu de recul pour dresser quelque chose de plus ou moins exhaustif sur mon ressenti. Ressenti de six mois qui sont passés à une vitesse folle.

La vie de famille 

Evidemment notre vie a énormément changé mais en bien ! Petit Prince a bon caractère, donc je peux dire que cela contribue à avoir trouvé rapidement un bon équilibre. C’est un bébé facile, plutôt calme, qui a fait rapidement de vraies nuits vers deux mois (avec des réveils « réconforts » quand même !). J’avoue que cela aide quant il n’y a bien sûr plus de biberon la nuit. Un bébé, c’est aussi intégrer une nouvelle petite personne dans le quotidien : discuter avec lui, lui apprendre des choses, lui faire à manger, jouer avec lui, le consoler… Bref, l’élever tout simplement et penser à ses besoins avant les nôtres en gardant une chose importante en tête : lui donner tout plein d’amour et faire de lui un petit bébé bien dans ses baskets ! Cela veut dire aussi beaucoup d’inquiétude lorsque bébé avale de travers, lorsqu’il a fallu trouver sa nounou, à la moindre petite toux… et parallèlement une joie énorme quand bébé sourit ou rigole, de l’émerveillement lorsqu’il fait des progrès. Un bébé, c’est le meilleur médicament qui existe pour nous rendre heureux 🙂

Je précise néanmoins que nous sommes des parents attentionnés, mais fermes. Coucou, les soirées, nuits perturbées par un refus de s’endormir ou des besoins de câlins. Nous ne le laissons jamais pleurer, mais nous pouvons très bien nous lever une dizaine de fois jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il faut faire dodo, et dans son lit. Etre patient et rester calme, ont globalement bien fonctionné !

Jouets Petit Prince

La vie de couple

Tout se fait maintenant dorénavant à trois, et il faut bien être conscient que les sorties à deux deviennent chose rare avec un petit bébé. Cela nous manque un peu. Première sortie à deux dans deux semaines ! Je suis certaine néanmoins qu’il va beaucoup nous manquer pendant ces quelques heures.

Son arrivée a fait ressortir en outre le meilleur de nous même. J’ai appris à prendre beaucoup de recul pour ne pas faire ressentir d’éventuelles émotions négatives à Petit Prince, et surtout à recentrer mes priorités. Quant à mon mari, il est devenu très patient, affectueux et encore plus courageux. Globalement, nous nous en sortons pas si mal même si notre vie de couple est un peu entre parenthèse. Nous essayons d’être aussi tolérants l’un envers l’autre. Hors de question d’élever la voix ou de se disputer devant Petit Prince. Par conséquent, cela signifie plus de calme et de sérénité depuis que bébé est là.

L’entourage

Le tableau est plutôt idyllique jusque là. N’est-ce pas ? Et bien, le gros point noir, ce sont nos familles. Attention ma famille est raide dingue de Petit Prince, surtout le parrain et la grand-mère. Malheureusement ma famille ne peut pas être présente autant qu’elle le voudrait pour une question de distance géographique.

Quant à ma belle famille, elle ne prend pas toute la place que j’aurai voulue. Elle est peu investie et ne cherche pas spécialement à voir Petit Prince (et se débrouille encore pour dire que c’est de notre faute si elle ne le voit pas beaucoup… chercher l’erreur ?!). Cela me rend vraiment très triste et ne fait que de m’éloigner de ma belle-famille. Chez nous, nous sommes très famille et cela me manque. Je me sens dans une « certaine solitude familiale » malgré la proximité de ma belle famille. Quand bébé est arrivé, nous n’avons eu aucune aide, bien que mon mari ait repris le travail quelques jours après sa naissance. Dommage… et puis, je n’avais qu’à rien attendre. Dans tous les cas, cela renforce quelque part notre couple.

Au travail

Avoir un enfant, il faut le reconnaitre, donne un certaine « passe-droit » : c’est normal de partir tôt le soir, d’être fatigué, etc… Je dirai qu’il y a une certaine bienveillance envers les jeunes parents, en particulier de la part de jeunes parents passés par là récemment. Je connais cette bienveillance depuis que j’ai changé de job chère lectrice si tu suis un peu ce blog, car mon retour de congé maternité n’a pas été si idyllique… Le revers de la médaille pour une femme est que cela peut freiner une éventuelle carrière (et encore, tout dépend du supérieur !), car parallèlement et justement par bienveillance, on va peut-être éviter de proposer un gros projet à une jeune maman ! Je verrai bien avec le temps.

Le problème énorme aussi est de laisser son tout petit à quelqu’un d’autre en journée et de ne pas pouvoir être là pour lui autant qu’on le voudrait. Oui, il me manque. Tout le temps. J’aurai voulu être une maman à la maison (au moins quelques années jusqu’à l’entrée à l’école), mais certaines raisons font que je ne le peux pas. Bilan donc en demi-teinte à ce niveau, je dirai.

En résumé, avoir un enfant, c’est énormément de bonheur. C’est certes beaucoup d’implications dans le quotidien, de choses nouvelles à faire, une vie transformée,… mais cela fait ressortir le meilleur de soi-même et donne une nouvelle dimension à notre vie. Son bonheur à lui dépend du nôtre et de notre capacité à lui donner les bonnes clés pour avancer afin d’en faire une personne bien et heureuse.

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Six mois que je suis maman ! Oui, déjà ! »

  1. Tu résume parfaitement tous les points sur lesquels je m’interroge quant à l’arrivée d’un petit bébé.
    Ce sont clairement des points d’attention pour moi. Mais je vois que tu as géré ça à la perfection.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s